Bijoux

Rites et objets précieux : quelques exemples traditionnels


Certaines étapes dans une vie humaine sont communes à tous, à commencer par la naissance et la mort bien sûr. Mais l’on pourrait ajouter aussi la chute des dents de lait vers l’âge de 7 ans, les premières menstrues chez les filles, la mue de la voix chez les garçons, la ménopause, etc. S’imposant à tous, ces rythmes de la nature ont été accompagnés, dans toutes les sociétés humaines, de nombreux rites, soutenus par des objets plus ou moins précieux. Dans nos contrées, par exemple, lorsqu’un enfant perd une dent de l’ait, on l’invite à la glisser sous son oreiller, afin que « la petite souris » puisse venir la récupérer en échange d’une pièce de monnaie. De même, la plupart des cultures jusqu’à aujourd’hui ont entouré la puberté par d’importants rites de passage initiatiques. Sans oublier les rites de naissance et les rites de mort qui, dans toutes les cultures du monde, accompagnent depuis toujours l’arrivée d’un nouvel être sur terre et son départ dans l’au-delà.

 

Toutes les cultures du monde entourent les grandes étapes d’une vie de rites

Mais les cultures humaines n’ont pas encadré que les caps imposés par la nature. Elles ont aussi fêté et honoré des passages fondateurs tels que les fiançailles et les mariages, les réussites d’examen, de concours ou de compétitions sportives, les départs à la retraite, etc. Ce qui frappe, à chaque fois, c’est le caractère tout à la fois collectif et matériel de ces rites dont l’effectuation est souvent ancrée dans des objets précieux au long cours, que l’on songe par exemple aux bagues de fiançailles, aux alliances, aux pierres tombales, etc .

 

Cadeaux de naissance : timbales, médailles, pièces…

Partout dans le monde, il est de coutume d’offrir un objet au bébé pour lui souhaiter la bienvenue parmi les hommes, et ce… pour la vie ! D’où le caractère généralement précieux de l’offrande. Pièces d’or en Turquie, pièces en argent dans certaines parties du Royaume Uni, petit cheval en bois en Suède, timbale en argent gravée au prénom de l’enfant ou même cuillère en argent dans nos pays, sans oublier, bien entendu, les médailles de baptême, cérémonie qui peut aussi bien être religieuse que laïque.

Source : https://www.sanctis.fr/medaille-laique/medaille-arbre-de-vie

Médailles laïques, quelques motifs

L’avantage des médailles est qu’elles peuvent se garder sur soi de manière discrète toute la vie, d’où qu’elles soient généralement en or, un métal qui ne s’oxyde pas et ne noircit pas la peau. Côté laïque les motifs principaux sont la colombe (symbole de paix),la corne d’abondance, la médaille arbre de vie, l’étoile, le signe zodiacal…